annonce côté logo

samedi 25 décembre 2021

Résumé de La Boîte à Merveilles


Résumé de La Boîte à Merveilles

Dans l’ancienne Médina de Fès, le narrateur personnage, enfant de six ans, menait une vie stable et tranquille avec sa mère Lalla Zoubida et son père Maâlem Abdeslam.

L’enfant solitaire, à travers ses souvenirs d’enfance (bain maure, Msid, perte de Zineb, visite des mausolées...) nous livre un tableau diversifié des traditions marocaines aux années vingt pendant la période de la colonisation française.

Sans omettre de nous dévoiler l’importance de sa boîte à merveilles qui contient des objets hétéroclites, les seuls héros de son monde imaginaire et invisible : Il s’agit d’un vrai havre de repos contre ses moments de tristesse et de chagrin.

Malheureusement, cette passibilité fut troublée par le départ du père aux environs de Fès pour travailler comme moissonneur suite à la perte de son maigre capital dans la cohue des enchères aux haïks.

Dès lors, durant un mois de l’absence du père de Sidi Mohamed, Lalla Zoubida était proie à la superstition ; elle visitait les mausolées et consultaient les voyants avec son ami Lalla Aicha, espérant le retour sain et sauf de son mari. Pour le petit l’absence de son père semblait une épreuve tellement difficile qu’il se sentit tel in Orphelin.

Heureusement, l’avènement d’un messager d’une campagne lointaine (apportant à Lalla Zoubida l’argent et des richesses) était suffisant pour rassurer la petite famille qui retrouva son bonheur après le retour joyeux du père ainsi que la réouverture de la boîte à merveilles par l’enfant rêveur et solitaire.