annonce côté logo

dimanche 15 novembre 2020

Expression de l' opinion langue

                    L’EXPRESSION DE L’OPINION


 Exprimer une opinion C’est donner un avis personnel sur un sujet et présenter des arguments pour convaincre ou persuader le lecteur ou l’interlocuteur. 

 Les moyens

  • Verbes:  J ’estime, je pense, constate, considère, crois, trouve que...
  • Adverbes: Exactement, absolument, évidemment, bien sûr, en effet… 
  • Locutions verbales: Je suis d’avis que, j’ai l’impression que, je reste convaincu que… 
  • Locutions adverbiales: Selon moi, à mon avis, pour ma part, en ce qui me concerne, personnellement…

   a-Opinion favorable: 
          -Verbes: j’approuve, j’apprécie, je soutiens, j’adhère à …            -Locutions adverbiales: je suis pour, en faveur de, je suis favorable à, je suis de l’avis de, je partage votre point de vue, je suis d’accord avec… 
         -Adverbes: exactement, bien sûr, en effet, absolument…        
   b-Opinion défavorable:
        -Verbes: je rejette, je nie, je refuse, je réfute, je condamne, je regrette, je désapprouve… 
        -Locutions adverbiales: je ne suis pas d’accord avec, je suis défavorable à, je suis opposé à… 
       c-Accord totale:
        -Adverbes: totalement, radicalement, pleinement, complètement, absolument, entièrement, tout à fait, parfaitement, foncièrement… 
      d-Accord Partiel Ou avec réserve:
         -Locutions adverbiales: à peu près, partiellement, en partie, relativement… 
        -La concession: Certes…mais; Il est vrai que…cependant… Adverbes: totalement, radicalement, pleinement, complètement, absolument, entièrement, tout à fait, parfaitement, foncièrement…  

dimanche 8 novembre 2020

Correction épreuve de français pour recrutement des professeurs contractuels polyvalents session janvier 2018

Correction de l'épreuve de français pour les professeurs contractuels de l'enseignement primaire polyvalents, session janvier 2018

    تصحيح اختبار اللغة الفرنسية بالنسبة للاساتذة المتعاقدين للتعليم الابتدائي التخصص المزدوج  دورة يناير 2018

Le père de Charles, ayant fait faillite, décida d'envoyer son fils Charles Grandet chez son oncle, espérant que si son fils épousait sa nièce, il aurait quelques chances de redevenir riche.

          Monsieur Charles Grandet, beau jeune homme de vingt-deux ans, produisait en ce moment un singulier contraste avec les bons provinciaux que déjà ses manières aristocratiques révoltaient passablement, et que tous étudient pour se moquer de lui. Ceci veut une explication. 

       À vingt-deux ans, les jeunes gens sont encore assez voisins de l’enfance pour se laisser aller à des enfantillages. Aussi, peut-être, sur cent d’entre eux, s’en rencontrerait-il bien quatre-vingt-dix-neuf qui se seraient conduits comme se conduisait Charles Grandet. Quelques jours avant cette soirée, son père lui avait dit d’aller pour quelques mois chez son frère de Saumur. Peut-être monsieur Grandet de Paris pensait-il à Eugénie. Charles, qui tombait en province pour la première fois, eut la pensée d’y paraître avec la supériorité d’un jeune homme à la mode, de désespérer l’arrondissement par son luxe, d’y faire époque, et d’y importer les inventions de la vie parisienne. Enfin, pour tout expliquer d’un mot, il voulait passer à Saumur plus de temps qu’à Paris à se brosser les ongles, et y affecter l’excessive recherche de mise que parfois un jeune homme élégant abandonne pour une négligence qui ne manque pas de grâce. 

      Charles emporta donc le plus joli costume de chasse, le plus joli fusil, le plus joli couteau, la plus jolie gaine de Paris. Il emporta sa collection de gilets les plus ingénieux : il y en avait de gris, de blancs, de noirs, de couleur scarabée, à reflets d’or, de pailletés, de chinés, de doubles, à châle ou droits de col, à col renversé, de boutonnés jusqu’en haut, à boutons d’or.

Il emporta toutes les variétés de cols et de cravates en faveur à cette époque. Il emporta deux habits de Buisson, et son linge le plus fin. Il emporta sa jolie toilette d’or, présent de sa mère. Il emporta ses colifichets de dandys, sans oublier une ravissante petite écritoire donnée par la plus aimable des femmes, pour lui du moins, par une grande dame qu’il nommait Annette, et qui voyageait maritalement, ennuyeusement, en Écosse, victime de quelques soupçons auxquels besoin était de sacrifier momentanément son bonheur ; puis force joli papier pour lui écrire une lettre par quinzaine. Ce fut, enfin, une cargaison de futilités parisiennes aussi complète qu’il était possible de la faire, et où, depuis la cravache qui sert à commencer un duel, jusqu’aux beaux pistolets ciselés qui le terminent, se trouvaient tous les instruments aratoires dont se sert un jeune oisif pour labourer la vie. Son père lui ayant dit de voyager seul et modestement, il était venu dans le coupé de la diligence retenu pour lui seul, assez content de ne pas gâter une délicieuse voiture de voyage commandée pour aller au-devant de son Annette, la grande dame que… etc., et qu’il devait rejoindre en juin prochain aux Eaux de Bade.

                                         Honoré de Balzac, Eugénie Grandet(partie II), Ed. Garnier, 1950.


I.COMPRÉHENSION DE L’ÉCRIT (12points)

1     .En tenant compte de la référence du texte, où se trouve ce texte dans l’œuvre ? (1pt)

a.  À la fin du roman

b.  Au milieu du roman    +

c.   Au début du roman

d.  À la quatrième de la couverture

         2. Parmi les titres suivants, lequel correspond le mieux au texte ? (1pt)

a.  Voyage de Charles de Paris aux eaux de Baden

b.  Voyage de Charles de Paris à Saumur     +

c.   Voyage de Charles de Saumur à Paris

d.  Voyage de Charles des eaux de Baden à Paris

   3. D’après le texte, quel sentiment la description de Charles Grandet peut-elle produire chez le lecteur ? (1.5pt)

a.  Le mépris de Charles     +

b.  L’amour de Charles

c.   L’admiration de Charles

d.  L’indifférence envers Charles

  4. Dans le dernier paragraphe du texte, quel est l’effet recherché par l’emploi excessif de la répétition et de l’énumération ? (1.5pt)

a.  Marginalisation du personnage

b.  Valorisation du personnage

c.   Ridiculisation du personnage     +

d.  Félicitation du personnage

    5.Quel type de discours est employé dans cette phrase ? (1.5pt)

<< Peut-être M. Grandet de Paris, pensait-il à Eugénie. >>

a.  Discours direct

b.  Discours indirect

c.   Discours indirect libre      +

  6.Que signifie l’expression << faire époque >> ? (1pt)

a.  Laisser un souvenir durable marquant son temps   +

b.  Se souvenir de la Belle époque

c.   Vivre selon les traditions de son époque

d.  Vivre son âge normalement dans le temps

    7.D’après le texte, quel est le sens de :<< C’est une grande dame >> ? (1pt)

a.  Une dame âgée

b.  Une dame qui frise la vieillesse

c.   Une dame admirée pour ses qualités intellectuelles et artistiques.   +

d.  Une dame appartenant à une classe populaire.

  8. D’après le texte, les informations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? (4pt)

Information   vraie   fausse

a.  Charles Grandet, beau jeune homme, produisit contraste avec lui-même. F

b.  À vingt-deux ans, les jeunes produisent des contrastes avec eux-mêmes.  F

c.   Quatre-vingt-dix pour cent des jeunes gens se comportent comme Charles. V

d.  Charles Grandet voulait passer son temps à tout expliquer. F

e.  Charles voyage aux eaux de Baden pour rencontrer Eugénie Grandet.F

f. Charles emporta de Paris une cargaison de futilités. V

g.   La mise de Charles Grandet eut un sentiment de supériorité. V

h.Charles Grandet eut un sentiment de supériorité.

II.LANGUE (20 points)

 9.De quel mot l’adverbe <<maritalement>> est-il dérivé ? (1pt)

a.  Mari       +

b.  Marial

c.   Maritime

d.  Marin

 1  10. Quelle est la figure de style employée dans cette phrase ?  (1pt)

        "Il emporta une cargaison de futilités."


a.  La métaphore

b.  La personnification

c.   L’exagération      +

d.  L’antithèse

11.Reliez, par une flèche, chaque élément de la colonne<< A >> au terme qui le désigne dans la colonne << B >>.  (1pt)

     Colonne A: 

a. En d'autres termes/autrement dit     (4)

b. Assouvir/ affamer  (1)

c. Seing/saint      (2)

d. Entendre/attendre   (5)

      Colonne B:

            1.Antonymes

            2.Homonymes

            3.Pseudonymes 

            4.Synonymes

            5.Paronymes

12. Quelle figure de style est utilisée dans cette phrase ?(1pts)

"Un jeune oisif se sert des instruments aratoires pour labourer la vie."    

           a.  La métaphore           +

b.  L'hyperbole

c.   La comparaison

d.  La métonymie

13.Reliez, par une flèche, chaque mot de la colonne<< A >> à son antonyme de la colonne << B>>.  (1pt)

     Colonne A: 

               a.  Emporter    (3)

               b.  Aristocrate   (4)

               c.   Futilité     (5) 

               d.  Avare   (1)

     Colonne B:

             1.Généreux/2.Importer/3.Rapporter/ 4.Populaire/ 5.Importance


14. De quelle comparaison s’agit-il dans cette phrase ?  <<Charles emporta le plus joli costume de chasse. >>(1pt)

            a. L’infériorité

                b. L’absolu

                c. L’égalité

              d. La supériorité     +

15. Reliez, par une flèche chaque nom souligné dans la colonne << A >> à son dérivé adjectival dans la colonne << B >> (1pt)

   Colonne A:

a.  Exposition de fleurs.   (3)

b.  Ces poissons vivent dans des lacs.  (1)

c.   L’amour des fils et des filles. ( 5)

d.  Travail à la main. (4) 

    Colonne B:

1. Lacustres/2.  Artisanal/3.   Florale/4.  Manuel/5.  Filial


16. De quel type de subordonnés s’agit dans cette phrase ? (1.5pt)

<< Les jeunes gens sont encore assez voisins de l’enfance pour se laisser aller à des enfantillages.>>

a.  La subordonnée de cause

b.  La subordonnée de but      

c.   La subordonnée de conséquence +

d.  La subordonnée de concession

            17. De quel type de subordonnée s’agit-il dans la phrase suivante ?   (1pt)

<<Une grande dame qu’il nommait Annette lui a donné une écritoire.>>

                               a. Subordonnée complétive
                b. Subordonnée relative    +
                            c. Subordonnée de cause

                                                 d. Subordonnée de conséquence

18. Reliez, par une flèche chaque nom de la colonne << A >> à l’adjectif correspondant dans la colonne <<B >> (1pt)

Colonne A:

a.  Robes    (5)

b.  Cheveux   (1)

c.   Savon     (2)

d.  Ligne    (4)

    Colonne B:

      1.  Crépus/2.  Blanc/3.   Bel/4.  Droite/5.  Jolie


19. Quelle est la fonction grammaticale de la subordonnée relative dans cette phrase :<<Ce sont des instruments aratoires dont se sert Charles pour laboure la vie.

        a.  Complément du nom

        b. Complément d’objet indirect      +

c.   Complément d’adjectif

d.  Complément d’agent

20. Quelle est l’écriture correcte du nombre 90281 ?  (1pt)

a.  Quatre-vingt-dix mille deux cents quatre-vingt- un

b.  Quatre-vingt-dix milles deux cents quatre-vingt et - un

c.   Quatre-vingt-dix milles deux cent quatre-vingt- un

d.  Quatre-vingt-dix mille deux cent quatre-vingt- un     +

21.Reliez, par une flèche, chaque verbe souligné dans la colonne « A » au temps et au mode auxquels il est conjugué dans la colonne « B ». (1pt)

Colonne A

a.  Charles partit à Saumur.  (4)

b.  Le père Grandet a demandé à son fils de voyager.(5)

c.   Charles veut qu’Annette l’attende à Baden.(1)

d.  Les provinciaux se seraient moqués de Charles. (3)

Colonne B

1.  Subjonctif présent.

2.  Futur simple de l’indicatif

3.  Conditionnel passé

4.  Passé simple de l’indicatif

5.Passé composé de l'indicatif

22. Parmi les noms composés suivants, lequel est correctement écrit au pluriel ? (1pt)

a.  Des portes-avions   

b.  Des portes-fenêtres    +

c.   Des gardes-feux

d.  Des gardes-frontières

23. Dans quelle phrases les participes passés sont correctement orthographié ?   (1pt

       a. Ce jeune homme et cette dame se sont écrit des lettres et se sont rencontrées.

       b. Ce jeune homme et cette dame se sont écrit des lettres et se sont rencontrés.         +

      c. Ce jeune homme et cette dame se sont écrits des lettres et se sont rencontrés.

      d. Ce jeune homme et cette dame se sont écrits des lettres et se sont rencontré.

24. Parmi les phrases suivantes, laquelle contient une erreur concernant l’accord de l’adjectif qualificatif ? (1pt)

a. Charles est un jeune aristocrate.

b. Cette avocate jouit d’une notoriété public exemplaire.        +

c. Cet acteur a un bel avenir.

d. Tu rapportes toujours de fausses nouvelles.

25. Reliez par une flèche, chaque adjectif de la colonne « A » au nom duquel il est dérivé dans la colonne « B ». (1pt)

          Colonne A:     

         a.  Adroit   (5)

        b. Séduisant (3)

        c. Masculin  (1) 

        d. Grave (2)   

      Colonne B :

   1. Mâle/2.Gravité/3.Séduction /4.Droiture/5.  Adresse  

26. Parmi les propositions suivantes, laquelle contient une erreur concernant la concordance des temps ? (1.5pt)

a.  Vous comprendriez mieux si vous lisiez le texte attentivement.

b.  Vous auriez mieux compris si vous aviez lu attentivement le texte.

c.   Vous comprendrez mieux si vous lisez le texte attentivement.

d.  Vous comprenez mieux si vous lirez attentivement le texte.       +

27. Parmi les phrases suivantes, laquelle contient une erreur concernant l’accord de l’adjectif de couleur ? (1pt)

a.  Cette robe est verte claire.      +

b.  Ces chaussures sont rouge foncé.

c.   Ces feuilles sont orange.

d.  Ces couvertures sont marron.

III. PRODUCTION DE L’ÉCRIT (8 points)

28. Voici des types de textes désignés par des numéros : narratif (1) ; descriptif (2) ; explicatif (3) ; injonctif (4) ; argumentatif (5) ; informatif (6).

Écrivez le numéro qui correspond à la typologie de chacun des textes suivants dans la case qui convient : (3 pts)

A.  texte descriptif (2)

     Elle a bien soixante-dix ans et elle doit avoir les cheveux blancs ; je n’en sais rien ; personne n’en sait rien, car elle a toujours un serre-tête noir qui lui colle comme du taffetas sur le crâne ; elle a, par exemple, la barbe grise, un bouquet de pois ici, une petite mèche qui frisotte par-là, et de tous côtés des poireaux comme des groseilles, qui ont l’air de bouillir sur sa figure.

Pour mieux dire, sa tête rappelle par le haut, à cause du serre-tête noir une pomme de terre brûlée et, par le bas, une pomme de terre germée : j’en ai trouvé une gonflée, violette, l’autre matin, sous le fourneau, qui ressemblait à grand tante Agnès comme deux gouttes d’eau.

                B.  texte argumentatif (5)

           La télévision est omniprésente. Pour les uns, elle représente la seule fenêtre ouverte sur le monde. Quant aux autres, elle constitue une grave menace pour notre culture. Les avantages et les inconvénients de cette petite boîte magique sont nombreux.

         Abordons en premier lieu les aspects positifs de la question

         Tout d’abord, on peut dire que la télé nous évite le détour par le cinéma. Par ailleurs, on peut ajouter que le petit écran nous offre un passe-temps agréable, un divertissement, voire une détente après une longue journée de stress. Enfin, la télévision nous informe de ce qui se passe dans le monde, et en plus, elle nous éduque.

        Quant aux aspects négatifs de la télévision, on peut noter qu’il s’agit d’abord, d’un média passif : le téléspectateur est sujet à l’abêtissement et à l’abrutissement progressif. En outre, les médecins affirment que regarder la télé trop souvent nuit à la santé. Enfin et surtout, de nombreux critiques reprochent aux chaînes télévisées de diffuser trop de scènes de violence, ce qui risque d’augmenter L’agressivité des jeunes.

         En guise de conclusion, on peut dire que la télévision est un moyen d’information et de communication utile. Toutefois, il faut savoir comment, quand et dans quel but s’en servir.

                     C. texte injonctif  (4)

         Pour préparer une tarte

1.  Dans un saladier, couper le chocolat en petits morceaux.

2.  Faire fondre le chocolat et le beurre.

3.  Ajouter l’œuf en remuant bien, puis verser le sucre, la farine et le lait.

4.  Déposer la pâte dans le moule et faire cuire pendant cinq minutes au four à micro-ondes.

29. Voici un texte incomplet :

   C’est alors qu’il entend des voix venant du salon :

      « -ça y est, j’ai trouvé les bijoux. Regarde, nous pouvons les revendre à prix d’or.

         -Tais-toi, filons au plus vite, le propriétaire pourrait rentrer. »

Bien décidé à faire face, il ouvre brusquement la porte, voulant surprendre les malfrats.

Parmi les propositions suivantes, laquelle constitue le début du texte ci-dessus ? (2pt)

A.   A. Sans perdre son sang froid, Monsieur Lepic s’empare d’un chandelier et avance à pas feutrés.

B   B. Ce soir, Monsieur Lepic est tout heureux de rentrer chez lui après une journée de travail bien rempli.          +

C   C. Surprise ! Personne ne se trouve dans le salon. Il avait tout simplement oublié d’éteindre son téléviseur avant de sortir.

      -Suis-je bête, pense-t-il.

  D. Le cœur battant mais quand même soulagé, Monsieur Lepic décide de regarder la suite du feuilleton policier avant de préparer son repas du soir.

  E. Il pousse la porte d’entrée, accroche son veston au porte-manteau et se dirige vers la cuisine.

30. Voici un texte donné en désordre. Remettez-le en ordre en écrivant les numéros de 1 à 6 dans les cases qui conviennent. (3pts)

A. Alors le lourd chameau vient et leur dit : « Qui est dans cette barque ?

       -Le rat, sa jeune épouse, le poisson argenté, la poule pondeuse d’œufs frais, le coq chanteur du matin et le cheval qui hennit.

       -Laissez-moi monter ; je suis le lourd chameau porteur de gros fardeaux. » (5)

B. Bientôt un coq leur fait signe : « Qui est dans cette barque ?

       -Le rat, sa jeune épouse, le poisson argenté, la poule pondeuse d’œufs frais.

        -Laisser -moi monter ; je suis le coq chanteur du matin. »

    La poule monte et tous cinq continuent à naviguer.   (3)

C. Du rivage, une poule les appelle : « Qui est dans cette barque ? 

     -Le rat, sa jeune épouse, le poisson argenté.

     -Laisser -moi monter ; je suis la poule pondeuse d’œufs frais. »

La poule monte et tous quatre continuent à naviguer.  (2)

D. Monsieur le rat et sa jeune femme se promènent dans leur petite barque sur le lac. Survient un poisson qui leur dit : « Qui est dans cette barque ?

   -Le rat et sa jeune épouse.

   -Laisser-moi monter ; je suis le poisson argenté. »

Le poisson monte et tous les trois continuent à naviguer.  (1)

E.U. cheval qui broute dans un pré, s’approche du bord : « Qui est dans cette barque ?

    -Le rat, sa jeune épouse, le poisson argenté, la poule pondeuse d’œufs frais et le coq chanteur du matin.

   -Laisser-moi monter ; je suis le cheval qui hennit. »

Le cheval monte et ils sont six à naviguer dans la petite coque.  (4)

F. Et le chameau essaie de monter. Il pose son pied dans la barque. Mais il est si lourd que la barque coule : tous les joyeux voyageurs tombent à l’eau et doivent regagner la rive à la nage.   (6)

                                                          Contes de Tunisie

    Seconde partie de l’épreuve (40 pts)

Le candidat/la candidate est appelé /appelée à écrire les réponses aux questions de cette seconde partie de l’épreuve sur la feuille de rédaction.

Support :

                        Voyage en Afrique

      J'ai voyagé et habité en Afrique pendant neuf ans. J'ai gardé de cette longue expérience un merveilleux souvenir inoubliable. J'ai gardé de la lumière. Durant ces neuf ans remplis d'émotion, j'étais toujours fasciné par les levers et couchers de soleil magique et j'ai beaucoup aimé les arbres immenses. J'ai gardé des couleurs, toujours des couleurs . Sentir les odeurs d'épices et de poissons, écouter la musique traditionnelle, le bruit des voitures dans la rue, toucher les tissus colorés des marchers, goûter une cuisine pimentée. 

     Les touristes, eux, venaient souvent en voyage organisé. Mais, ils repartaient indifférents, déçus. Ils étaient surpris et étonnés de ne pas voir des éléphants traversés les routes, tristes de ne pas réaliser l'album photo de leur rêve.

   Au terme de cette, expérience, j'ai appris une chose extraordinaire: Afrique apprend à voir, à regarder les choses et les gens autrement.

      D'après Daniel Frère, CARNET D'UN TOUBAB EN AFRIQUE,Ed,edilivre, 2012.

Voici, ci-dessus, un texte proposé pour une activité de lecture destinée aux élèves de la 6ème année de l’enseignement primaire.

1.  Élaborez une fiche pédagogique pour cette activité en tenant compte des consignes suivantes :

       1.1Définir deux objectifs d’apprentissage. (4pts)

          Exemples d’objectifs :

-Reconnaître les caractéristiques d’un texte narratif.

-Reconnaître la structure d’un texte narratif

-Lire le texte de manière expressive.

       1.2 Mentionner le matériel didactique à utiliser. (3pts)

      Exemple de matériel :Carte de l’Afrique, images représentant le lever et le coucher du soleil, des arbres, des couleurs des poissons, des tissus, des épices, des éléphants, des groupes de touristes. ..

       1.3 Formuler des questions et/ou consignes pour amener les élèves à :

             a.  émettre des hypothèses de lecture (trois questions et / ou consignes) ;(3pts)

     Le candidat /la candidate formule des questions et /ou consignes pour amener les élèves à :  

     Exemples de questions et/ou consignes

a           -    Émission des hypothèses de lecture :

         -Quel est le titre du texte ?

        -D’après le titre, de qui s’agirait-il dans ce texte ?

       -D’après le titre, dans quel continent le voyage a-t-il eu lieu ? 

       -D’après les images affichées (lever et coucher du soleil, arbres, couleurs, tissus, poissons...)

      -A ton avis, de quel voyage s’agit-il dans ce texte ? 

D’après le titre et la référence, de quel type de texte s’agit -il ?

             b.  vérifier les hypothèses et construire le sens du texte (six questions et /ou consignes) ;(6pts)

-Quel est le type de ce texte ? Relève, dans le texte des indices pour justifier ta réponse.

-Quel voyage le narrateur évoque t-il dans ce texte ?

-Le voyage du narrateur en Afrique a duré combien d’années ?

-Par quoi le narrateur était-il fasciné durant les années qu’il a passé en Afrique ?

-Qu’a-t-il beaucoup aimé ?

-De quoi se souvient-il toujours ? 

-Quel type de musique écoutait- il ?

-Comment les touristes venaient- ils en Afrique ?

-Pourquoi les touristes étaient-ils surpris ? 

-Quel était le rêve des touristes en Afrique ?  L’ont-ils réalisé ?

-L’expérience que le narrateur à vécu en Afrique est-elle bénéfique ? Justifiez ta réponse à partir du texte.

             c.   réagir au texte (deux questions et /ou consignes.) (2pts)

    -Qu’as-tu apprécié dans ce texte ?

-Comment trouves-tu le voyage évoqué dans le texte ?

-Quel sentiment la lecture de ce témoignage a-t-il produit en toi ?

-D’après le texte, comment trouves-tu l’Afrique ?

-Que préfère-tu voyager seul ou en groupe ? Pourquoi ?

-Souhaites-tu visiter quelques pays d’Afrique .Pourquoi ? 

        2.  Lors de la gestion de cette activité, vous constatez que certains élèves éprouvent des difficultés à comprendre le texte.

           2.1. Identifiez deux difficultés d’ordre lexical et deux autres de type syntaxique. (2 pts)

        Le candidat /la candidate identifie deux difficultés d’ordre lexical et deux autres de type syntaxique.

Exemples de réponse :

·      Difficulté d’ordre lexical : émotion, fasciné, indifférents, déçus…

·      Difficulté de type syntaxique :

  -j’ai gardé de la lumière, beaucoup de lumière.

  -Durant ces neuf ans remplis d’émotion, j’étais toujours fasciné par les levers et couchers de soleil magique et j’ai beaucoup aimé les arbres immenses.

  -Les touristes, eux venaient souvent en voyage organisé.

-….

           2.2.Montrez comment vous procéderez pour traiter chacune de ces difficultés avec les élèves. (6 pts)

       Exemples de réponse :

·      Pour le traitement des difficultés d’ordre lexical, recourir :

-Aux gestes et mimiques  (exemple :manifester par des gestes et des mimiques des sentiments de joie, de fascination, de satisfaction, d’indifférence , de déception. ..) ;

-A  la synonymie (exemple : fasciné : séduit, émerveillé, charmé… /émotion :sentiment…) ;

-A  l’antonymie  (exemple, :indifférent # passionné /intéressé /ému /impressionné… ;

-A la dérivation  : (exemple : déçu    déception  décevoir ) ;

-Au contexte : (exemple : un élève apporte souvent de l’aide à ses camarades qui sont en difficulté : Il n’est pas indifférent vis-à-vis d’eux .

Un élève à ru une mauvaise note au contrôle ; il est déçu.

-A l’emploi des mots en question dans des phrases.

·      Pour le traitement des difficultés de type syntaxique, utiliser un questionnement pertinent pour amener les élèves à :

  -Identifier les constituants de la phrase :le GNS et le GV .

- Exemple : les touristes eux venaient souvent en voyage organisé.

 -Diviser la phrase, lorsqu’elle est longue, en deux phrases.

Exemple : Durant ces neuf ans remplis d’émotion , j’étais toujours fasciné par les levers et couchers de soleil magique et j’ai beaucoup aimé les arbres immenses.

a-   Durant ces neuf ans remplis d’émotion , j’étais toujours fasciné par les levers et couchers de soleil magique .

b-   j’ai beaucoup aimé les arbres immenses durant ces neuf ans remplis d’émotion .


       3. Pour assurer l’articulation lecture -écriture, vous choisissez d’exploiter le texte étudié en lecture « Voyage en Afrique » pour une activité de production écrite.

            Proposez un scénario pédagogique pour la mise en œuvre de cette activité en tenant compte des indications suivantes :

a.  Définir l’objectif d’apprentissage visé ; (2 pts)

a         -  Exemple d’objectif : Produire un texte narratif. 

b.   Mentionner les étapes méthodologiques à suivre en précisant, pour chacune d’elles, les activités de l’enseignant(e) et les tâches de l’élève. (8 pts)

         

 les étapes  

 les activités de l'enseignant

 Les tâche de l’élève 

 phase préparatoire 

-Indique le texte support à lire.

-Fait identifier le type de texte à partir de ses caractéristiques.

-Explicite la consigne d’écriture.

Exemples :

a-    << Raconte, en 4 à 6 lignes, un événement que tu as vécu à l’école.>>b-   << Raconte, en 4 à 6 lignes, un souvenir de vacance.>>

c-               << Tu as participé à la sortie éducative que ton école à organisée dimanche dernier à la campagne. Écris un texte, de 4 à 6 lignes où tu racontes à tes amis/amies ce que tu as fait pendant cette sortie.>> 

 -Lit le texte
support.

Identifie le type de texte en se basant sur des indices précis : personnages, lieu (x), temps chronologie des événements.  
 -Interagit avec la consigne 
d’écriture. 

 Réactions des << premiers jets >>

 -Précise les modalités de travail (formes de travail, durée, critères à respecter, …)

-Accompagne les élèves et apporte de l’aide à ceux en difficulté.

Rédige <<le premier jet>> en fonction des critères explicités. 


 Relecture et correction des <<premiers jets>>

 -Procède au rappel de la consigne d’écriture et des critères retenus.
-Encourage certains élèves à lire pour leurs camarades, leurs <<premiers jets>>
-Identifie les erreurs commises et les difficultés rencontrées.
-Traite, de manière systématique, les erreurs et les difficultés identifiées

 -Participe à la relecture des <<premiers jets>>

-Participe à l’évaluation des productions relues en fonction des critères retenus à cet effet.

-Participe à la correction des erreurs et au traitement des difficultés identifiées. 

 Réécriture et amélioration des productions 

 -Fait réécrire et améliorer les <<premiers jets>> en fonction des indications retenues.

 -Réécrit et améliore sa production en fonction des indications retenues.

Indication pour la notation de la question n 3.b de la 2ème partie de l’épreuve :
3pts pour l’indication de l’étape méthodologique (0,75×4) ;
3pts pour la précision des activités de l’enseignant(e) ; 2pts pour celle des taches de l’élève.