annonce côté logo

Affichage des articles dont le libellé est Langue. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Langue. Afficher tous les articles

mardi 24 mai 2022

11 Les types de registres littéraires


11 Les types de registres littéraires

Dans cet article:

1-Le  registre comique,

2-le registre tragique,

3-le registre pathétique,

4-le registre lyrique,

5-le registre didactique,

6-le registre épique,

7-le registre fantastique,

8-le registre polémique,

9-le registre satirique,

10-le registre ironique,

11-le registre laudatif.

  


1.Le  registre comique: provient

  •  des mots

  •  de la situation, 

  •  des gestes, 

  • des répétitions, 

  • de la manière de dire,

  •  des quiproquos… 

  • La visée est celle de déclencher le rire,  amuser

pour corriger les mœurs et signaler les abus.
  • Exemple: Le Bourgeois Gentilhomme de Molière

2.Le registre tragiqueexprime la souffrance d'êtres qui sont

confrontés à des forces extrêmes telles:

le destin,  la fatalité, ils sont alors

incapables d'échapper à leur sort.

  • Les caractéristiques: 

  • un champ lexical du destin, du

désespoir, de
l'écrasement,
  • de l’impuissance;

  • des interjection,

  • des exclamations;

  • les figures d'insistance telles:

l’hyperbole et la gradation surtout;
  • La visée est celle de montrer qu'il

n'y a pas d'espoir, il fait naître la crainte
et la pitié devant la puissance du destin,
  • Exemple: on le retrouve surtout dans les 

    tragédies modernes telle : Antigone de
Jean Anouilh.

3.Le registre pathétique: ce type naît de l'évocation d'une

situation pathétique comme: la misère, la violence, le décès, 

la maladie, cette situation fait souffrir le personnage qui se

montre trop faible, désespéré et malheureux.

Les caractéristiques:
  • un champ lexical de la souffrance,

du malheur, de la tristesse, du chagrin…
  • les figures de style telles l’hyperbole

et la gradation ;
  • Une forte ponctuation ;

  • des phrases exclamatives

Remarque:  ce type de registre est souvent lié au

registre tragique, mais il ne faut pas les confondre parce

que dans le registre tragique il y a cette question du destin:

le personnage est face à un destin

inévitable; alors que le registre pathétique est un type

qui cherche à émouvoir le lecteur en suscitant sa pitié

et sa compassion et il peut même déclencher ses larmes.

Exemple: Le Dernier jour d’un condamné de Victor Hugo. 

4.Le registre lyrique:

Ce type traduit des sentiments personnels intimes qui 

sont communs à tous les êtres humains.

Les caractéristiques:
  •  lexique des émotions, des sentiments;

  •  la présence du “je’’, la  première personne

du singulier ;
  • une ponctuation expressive;

  • Une harmonie rythmique et sonore

  • des interjections 

La visée est celle de partager ou bien d'exprimer des

sentiments personnels pour les partager que ça soit la

joie ou la tristesse, le bonheur ou le malheur.

Exemple: La boîte à merveilles, Ahmed Sefrioui



5.Le registre didactique traduit une volonté d'instruire, d’enseigner et ce par le

billet des explications, des conseils. Il s'agit

d’instaurer une relation de maître à élève.

Les caractéristiques:
  • en utilisant un lexique spécialisé

  •  des définition,

  • des exemples, 

  • des raisonnements logiques,

La visée est celle d'instruire et de transmettre

un savoir ou une morale et faire réfléchir.

Exemple: Les Fables de La Fontaine

6. Le registre épique: Il grandit et glorifie les

actions héroïques des hommes qui se montrent

comme extraordinaires,  héroïques, parfois

même surnaturels.

La visée est celle de susciter l'admiration, l’effroi,

l’étonnement du lecteur devant les exploits de

l'héros :les aventures, les combats, les grands épisodes de l'histoire ou de la mythologie.

Les caractéristiques:
  • les figures de style telles: l’hyperbole et

la gradation c'est -à -dire des figures de l'amplification.
  •  des phrases longues et simple;

  •  un lexique de la démesure.

7.Le registre fantastique: 

On rappelle tout d'abord que le fantastique consiste

à introduit les éléments irrationnels, surnaturels dans

le cadre de la vie réelle. Il consiste à raconter un

événement étrange qui amène le lecteur à hésiter

devant deux situations: l’une est rationnelle

contrairement à l’autre qui est irrationnelle,

d’où le suspens et un  sentiment d'angoisse.

 la visée de ce type est de laisser le lecteur dans
un état d’hésitation, de doute et d'angoisse. 
Les caractéristiques:
  • un lexique du doute, de l’incertitude et 

de la l'hésitation ,
  • la première personne du singulier: le "je",

  • un champ lexical de la peur.

 Exemple: la Vénus de l'île de Prosper Mérimée.

8. Le registre polémique:

Dans ce type, on assiste à une guerre verbales entre

les personnages qui échangent des arguments sur un

ton vif voire même  agressif: dans ce cas on a deux

thèses opposés: l’une est soutenue, c'est celle qui

est défendue par l'auteur ou le locuteur et l’autre

est opposée, elle est, par contre, refusée 

et rejetée.

Les caractéristiques:
    • un va et vient entre les arguments et les

contres arguments,
  •  les fausses questions 

  • des interpellations,

  •  des exclamations,

  •  des figures de l'opposition et 

  • un lexique dévalorisant avec les figures

aussi de l'assistance tel la gradation
et l'anaphore.
  Exemple: la préface de 1830 Dernier Jour d'un
condamné de Victor Hugo 

9. Le registre satirique: ce type vise à  dénoncer,

à  critiquer les défauts des hommes, des institutions,

en utilisant l’ironie  pour attaquer l’adversaire tout en

se moquant de lui en le ridiculisant.

Exemple: les portraits dans les textes polémiques:
les châtiments de Victor Hugo.
Les caractéristiques:
  •  l’utilisation d'un lexique péjoratif

dépréciatif,
  • les hyperboles, 

  • les figures de l'opposition,

  •  vocabulaire et tournures emphatiques,

  •  les procédés de l’ironie,

  • L'interpellation.

10. Le registre ironique: ce type met l’opposition entre ce que l'on dit et

ce qu'on cherche à faire entendre .Il consiste à

se moquer des gens en faisant semblant d'être

d'accord avec eux. Le procédé le plus utilisé est

l'antiphrase. 

Exemple: la préface de 1830 Dernier Jour d'un

condamné de Victor Hugo



11.Le registre laudatif: ce type consiste à faire l’éloge de quelqu’un ou

de quelque chose en citant leurs qualités et en

les présentant comme étant exceptionnels.

Les caractéristiques:
  • des termes valorisants,

  • des procédés de l'amplification,

  • les hyperboles, 

  • des superlatifs.

Exemple: La dédicace d’Andromaque

de  Jean Racine