google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0 français au lycée: tronc commun, 1ère/2ème A. bac, boîte à merveilles,: mars 2023 google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0

annonce côté logo

mercredi 29 mars 2023

Le récit et le discours

 






Le récit et le discours

I. Support :  Chapitre I Le Dernier jour d’un condamné

II. Définition : Le récit et le discours sont deux modes d’énonciation (acte de produire un message par un locuteur vers un destinataire) différent qui dépendent de la présence ou de l’absence du locuteur.

III. Le récit et le discours

Mode d’énonciation

Récit

Discours

L’ancrage dans la situation de l’énonciation

Énoncé coupé de la situation d’énonciation.

Énoncé ancré de la situation d’énonciation. 

Temps verbaux

Temps du récit : Le passé simple et l’imparfait

Présent /passé composé /futur simple

Pronoms personnels

-la 3ème personne sauf si le narrateur =personnage=je

-la 1ère et la 2ème personne :je, tu, nous, vous .

Indicateurs spatio-temporel

Ils ne référent pas au moment où l’émetteur produit le message mais à un moment déjà défini par le contexte : Autrefois, des années que des semaines.

(La veille, ce jour-là, là-bas. )

Ils sont liés au moment où l’émetteur produit son message : Maintenant, la cellule de Bicêtre.

(Aujourd’hui, maintenant, demain, ici, là. )

Les modalisateurs

Ils sont absents au fur et à mesure que locuteur s’efface.

 

Le locuteur rédige en s’impliquant dans son texte : Une horrible, une sanglante, une implacable idée !

IV. Application

Rédigez deux paragraphes en alternant le récit et le discours à l’instar du chapitre I du Dernier jour d’un condamné.

Commencez par : Autrefois, …Maintenant, ….

 



dimanche 26 mars 2023

Fiche de lecture : Dernier jour d'un condamné Victor Hugo

 


Fiche de lecture : Dernier jour d'un condamné 
Victor Hugo

Titre de l'œuvre

Dernier jour d’un condamné

Auteur et siècle

Victor Hugo (1802-1885), le XIXème siècle

La structure de l'œuvre  

49 chapitres de longueurs inégales.

Genre littéraire

Roman à thèse vu que l’auteur défend une thèse qui est l’abolition de la peine de mort.

Type de texte

À dominance argumentatif

Les types de phrase

 Phrases affirmatives, interrogatives et exclamatives

Temps des verbes

Temps dominant : les temps du récit (imparfait, passé simple) et ceux du discours (surtout le présent.)

Le narrateur

Le condamné

Durée de séjour en prison  

Six semaines

Crime commis

Crime de sang

Situation sociale du condamné

Instruit, éduqué, probablement d’origine bourgeoise (redingote, chemise de batiste)

Cadre historique :

La France sous le règne de Charles x

Cadre spatio-temporel du récit

L’histoire se passe en une seule journée, le narrateur fait un retour en arrière sur ses six semaines de souffrances passées en prison. On distingue trois lieux de rédaction :
bicêtre : (chapitre I= » XXI) où le prisonnier évoque son procès, le ferrage des forçats et la chanson en argot. C’est là qu'il apprend qu'il vit sa dernière journée.
la conciergerie : (chapitre XXII= » XLVII) : Le condamné décrit son transfert vers Paris, ses rencontres avec le friauche, l'architecte, le gardien demandeur de numéros de loterie, le prêtre, sa fille.
Une chambre de l'hôtel de ville : (chapitre 48-49) : La préparation du condamné et son voyage dans Paris jusqu'à la guillotine et enfin les quelques minutes qui lui sont octroyées avant l'exécution.

Le courant littéraire

La littérature réaliste engagée

Registre de langue (niveau de langue)

Langage soutenu, parfois argotique

Registre ou tonalité de la pièce

Registre pathétique, tragique, lyrique

Les thèmes

Le thème principal : la peine la mort.

L’injustice, la souffrance et la privation, l’écriture.

Champs lexicaux

Champ lexical de la mort, la captivité, la cruauté, la justice, la souffrance…

Sentiments du condamné

Désespoir, peur et colère

Point de vue ou focalisation

Point de vue interne

La situation familiale

Marié et père d’une fille de 3 ans. Il a une mère.

Arguments contre la peine de mort

• L’emprisonnement suffit pour châtier (punir) un coupable, ensuite la justice ne doit pas punir mais corriger. 
• L’erreur judiciaire prouve qu’on peut punir des innocents.
• L’application de cette peine n’a pas mis fin au crime.  
• L’exécution d’un être humain est un acte barbare par lequel on punit aussi sa famille, ses proches et ses amis.
• L’exécution est un acte affreux qui sème le trouble, la peur et l’insécurité dans la société.

Lieu et heure de l’exécution

La place de Grève à quatre heures

Figures de style

Personnifications, comparaisons, métaphores, antithèse, antiphrases, gradation……

Visée du texte

Visée argumentative vu que le roman à thèse est un plaidoyer contre la peine de mort.

Dénouement

Le condamné garde l'espoir jusqu'à quelques moments avant l'exécution, Victor Hugo ne peut plus faire écrire le condamné et l’histoire reste inachevée.

 

 

 

 

dimanche 19 mars 2023

Analyse chapitre XIV, Il était une fois un vieux couple heureux, Mohammed Khair Eddine: "Comme les choses vont vite…argent P:86

 

Analyse chapitre XIV, Il était une fois un vieux couple

 heureux, Mohammed Khair Eddine: "Comme les choses vont vite…argent P:86

                                I. La structure syntaxique :

Le texte fait signe à l’agitation, à la perturbation par La dominance :

·       Des phrases courtes ;

·       Exclamatives ;

·       Interrogatives ;

·       D’une forte ponctuation.

                             II. L’événement perturbateur :

La modernité frappante qui rompe sur le village.

                          III. Les changements dus à la modernité :

La modernité a affecté le mode de vie des habitants, jadis traditionnel, ainsi à côté du confort (électricité, télévision, parabole…, les effets négatifs sont à souligner :

ü  La dépravation des mœurs,

ü   Le gaspillage des fortunes pour le luxe, tandis qu’il y a encore des pauvres nécessiteux au village,

ü  La disparition de la solidarité d’autrefois,

ü  La disparition progressive de la tradition et des valeurs ancestrales,

ü  L’apparition d’une catégorie de riches parvenus sans foi ni loi après l’indépendance,

ü  La barbarie financière.

                       IV.  Le point de vue du vieux :

<< Personnellement, je préfère ma vie simple à tout ce tapage, à ce clinquant ridicule… >> A travers cet extrait, le vieux n’exprime que L’amertume et le regret face à la disparition progressive de la tradition, aussi, il exprime la colère envers les riches qui séjournent au village pendant les vacances, causant des perturbations intenses qui affectent son harmonie et son équilibre habituels.

 

 

 

Analyse chapitre VIII, Il était une fois un vieux couple heureux, Mohammed Khair Eddine

 


Analyse chapitre VIII, Il était une fois un vieux couple

 heureux, Mohammed Khair Eddine

I- La situation d’énonciation

·         Le destinateur : Bouchaib.

·         Le destinataire : Sa femme.

·         Le sujet : Les conséquences de la modernité.

·         Les temps verbaux : ceux du récit (Passé simple, imparfait) et ceux du discours (présent).

·         Le lieu : Un petit village au sud du Maroc.

II- La composition du chapitre :

On peut répartir ce chapitre en deux parties :

Partie 1 : <<Les communications…fin>> =Les conséquences de l’immigration des jeunes du village.

Partie 2 :<<Ces enfants nés en Europe…>> =L’inéducation des enfants nés en Europe.

III- Les champs lexicaux dominants :

      1.L’immigration : quitter, ailleurs, abandonnant, repartir, immigrés, expatriés (ceux qui ont quitté leur patrie), oublier. =Les jeunes immigrés sont ingrats car ils avaient quitté leur pays et les terres qui les avaient nourris et vu grandir.

       2.L’inéducation : pires, profanait, ne respectent pas, garnements (enfants inéduqué, infestent, saccagent, voyaux, diablotin, charognards (animaux qui se nourrissent des cadavres, déprédation (vol avec dégât). =Les enfants nés en Europe sont inéduqués, irrespectueux même pour les morts. Aussi, ils sont incapables de communiquer avec les habitants du village.

IV- Le sort des immigrés :

·      La plupart sont devenus des garçons de café ou des chasseurs d’hôtels.

·      D’autres ont parti vers l’Europe, ils revenaient un mois de vacances pour dépenser toutes leurs économies.

·      Certains étaient devenus des hommes d’affaires avant les années de récession(recul) et de chômage.

·      La plupart chôment et vivent misérablement des allocations familiales et d’autres aides, sans avoir le courage de revenir à leur pays d’origine.

·      Ces immigrés constituent la majorité de la population délinquante et carcérale des pays d’Europe car ils excellent dans le trafic et le vol puisqu’ils sont marginalisés et exclus de la société industrielle qui les rejetaient dans des banlieues surpeuplées et dangereux.

V- Conclusion :

Bouchaïb avouait que le village échappait aux

perturbations dues à la modernité qui envahissait les

villes. Cependant, il critique et dénonce intensément l’attitude des jeunes immigrés qui quittaient le paradis du village pour vivre ailleurs dans la misère et la marginalisation, donnant ainsi naissance à une génération inéduquée et irrespectueuse.

   

 

 

 

Article épinglé

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations               Il est primordial  de rappeler que la violence en ...