google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0 français au lycée: tronc commun, 1ère/2ème A. bac, boîte à merveilles,: 4 Extraits analysés Chevalier double ,Théophile Gautier google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0

annonce côté logo

mardi 22 mars 2022

4 Extraits analysés Chevalier double ,Théophile Gautier

4 Extraits analysés 

Le Chevalier double ,Théophile Gautier


  • Extrait 1 (l'incipit) : « Qui rend donc Edwige... fenêtre.»
  • Extrait 2: «le jeune Oluf ... Bohème »
  • Extrait 3:  «Seigneur Oluf ... l’étoile rouge? »
  • Extrait 4:« Seigneur Oluf, reculez ... Fin »

Extrait 1 (l'incipit) : « Qui rend donc Edwige... fenêtre.»

I.  Le rôle de l'incipit: réside dans  la présentation des personnages :

  • La comtesse Edwige et son état d'âme (femme enceinte, triste  depuis qu’un étranger De la bohème visita  la cité. 

  • L'étranger: Le maître chanteur, Un étranger qui demandait l'hospitalité pour une nuit, mais il ne peut pas quitter la cité car la trompette ne pouvait s'apaiser. Alors il resta d'autres jours et encore d'autres nuits et envahit le château par ces chants qui séduisaient la comtesse Lodbrog. 

  • Le lieu: Le château du comte Lodbrog.

II. L’atmosphère du fantastique:

Il faisait un terrible temps cette nuit-là:

  •  les tours trembler dans leur charpente, 

  • les girouettes piaulaient,le feu rampait dans la cheminée 

  • et le vent frapper à la vitre comme un important qui veut entrer. 

II. Le portrait de l'étranger: 

C'est un personnage étrange et mystérieux qui est:

  • Bon comme un ange mais comme un ange tombé. 

  • Il souriait doucement et regardait doucement, et pourtant ce regard et ce sourire vous glaçaient de terreur et vous inspiraient  l'effroi qu'on éprouve en se penchant sur un abîme. 

  • Une grâce scélérate, une longueur perfide comme celle du tigre qui guette sa proie, accompagner tous ces mouvements ,

  • Il charmait à la façon du serpent qui fascine l'oiseau. 

  • Son teint brun montre qu'il avait vu d'autres cieux ; il disait venir du fond de la bohème. 

III. L'impact de la visite de l'étranger: 

        À partir des champs lexicaux dominants, on peut déjà déduire l'influence de la visite de l'étranger sur la comtesse  Edwige:

  • la peur: terrible, tremblaient, piaulaient, glaçaient, l'effroi, s'agitait…

  • La  tristesse:triste, désespoir, cœur percé douleur, larme,ennui,Pleurer, pâle, Languissante... 

  • L'étrangeté:  l'étranger, un ange tombé, une grâce scélérate, perfide, charmait, serpent, fascine , corbeau noir étrange poésie idées furieuses…

 ⇒le mauvais temps est un prétexte de la présence de l’étranger qui rend  la comtesse tellement triste.

IV. Conclusion:

Le mauvais temps prépare déjà à l’intrusion d’un élément étrange qui est le maître-chanteur dans le cadre de la vie réelle  de la famille lodbrog et particulièrement  dans la vie de la comtesse Edwige: C'est la définition du fantastique.





Extrait 2: «le jeune Oluf ... Bohème »

I.La situation de l'extrait 

Après le départ du maître-Chanteur, la comtesse Edwige à donner naissance à un garçon (Oluf) qui a un double caractère.

Son père le comte lodbrog à donner Un hôtel d' argent massif, un ciboire dors fin à l'église de Sainte-Ethbear. Ils voient en lui un bon soldat. 

II. L'événement perturbateur: La dualité de l'enfant:

       Le mire, par ses calculs astrologiques incontestables voit que l'enfant Oluf subit un double effet d'étoiles: « une étoile verte, dit-il, et une étoile rouge, un bon enfant et un mauvais à la fois. » 

      En effet, tantôt il paraît tout doux et tout gentil, tantôt il paraît méchant et turbulent. 

 Oluf est un enfant étrange, dans un caractère différent et double car il a subi l'effet double de deux étoiles, une verte et l'autre rouge. il ressemble au maître chanteur.

III. L'antithèse:

 C'est une figure de style qui met en évidence la dualité  d'Oluf.

1.Définition: C'est la coexistence de deux termes de sens contraire à l'intérieur du même énoncé. 

2.Exemple:

  •  « Un jour il est blanc comme un ange, un autre jour il est méchant comme un diable. » 

  • «Il fait succédé à la turbulence la plus inquiète, l'immobilité la plus absolue.»






Extrait 3:  «Seigneur Oluf ... l’étoile rouge? »

I. La situation du passage

      On lui fit traverser les pénibles chemins pour arriver chez sa bien-aimée Brenda, mais celle-ci refusait son amour tant qu'il  accompagnait  son double .

II. L'impact de la dualité Oluf:

Cet impact se résume dans le discours de Brenda en s'adressant à Oluf: « défaites-vous du chevalier à l'étoile rouge, où je n'écouterai jamais vous propos d'amour, je ne puis être  la femme de deux hommes à la fois. »

 III. La décision d’Oluf:

Après ce refus de Brenda, Oluf s’en alla fort  mécontent et résolu à combattre le chevalier à l’étoile rouge s’il pouvait le rencontrer.

IV. Conclusion 

    La dualité d'Oluf entrave son bonheur.




Extrait 4:« Seigneur Oluf, reculez ... Fin »

 I.La situation du passage: 

     Brenda a refusé l'amour d’Oluf qui décida alors de se débarrasser de son second, avec qui il menait un combat violent qui finira par sa victoire.

II. Le combat d'Oluf avec son double:

1.La cause du combat:

Arrivant devant un passage qui ne peut  laisser passer qu'un seul. Oluf se surprend d'un chevalier voulant traverser de l'autre côté et prétendant être pressé comme lui. Nul d'entre eux ne cède à l'autre .

2.L’étrange combat:

Oluf et son double se mettent alors au combat acharné avec créature qui lui est parfaitement semblable. Durant le combat, Oluf :« sentait les coups qu'il portait au chevalier inconnu ; il souffrait des blessures qu'il faisait et de celles qu'il recevait:(...) Singulier duel , où le vainqueur souffrait autant que le vaincu, où donner et recevoir était une chose indifférente.»  Mais, il finit par vaincre son adversaire qui disparaît, Oluf se sent alors soulagé, se persuadant enfin qu'il s'est débarrassé de son second .

IV. La victoire d'Oluf:

     Après La victoire d’Oluf et la disparition  de son double, tout est rentré dans l'ordre en lui . La double étoile n'est plus qu'une seule, verte, « signe de conciliation céleste. »

Brenda est contente du jeune comte qui a fait preuve de bravoure et de courage. Ainsi, elle constate que le regard de l'étranger, le bohémien a disparu. Elle a toute la vie devant elle pour jouir du bonheur rien qu'avec  lui, l'homme à l'étoile verte.

V. Le signe du surnaturel dans le récit:

Ce signe réside dans la dualité du chevalier: Oluf et le combat qu'il a mené contre son double: Le chevalier à l'étoile rouge.

VI. La leçon morale:

      La nouvelle se termine par une leçon morale , ce qui la rapproche plutôt au conte qu'à la nouvelle : «Jeunes femmes, ne jetez jamais les yeux sur les maîtres chanteurs de Bohême, qui récitent des poésies enivrantes et diaboliques.  vous, jeune fille, ne vous fiez qu'à l'étoile verte ; et vous qui avez le malheur d'être double, combattez bravement,(...) le méchant chevalier.»





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article épinglé

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations               Il est primordial  de rappeler que la violence en ...