google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0 français au lycée: tronc commun, 1ère/2ème A. bac, boîte à merveilles,: Figures de style langue première année bac google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0

annonce côté logo

vendredi 19 novembre 2021

Figures de style langue première année bac

Les figures de styles

 Définition: 

Une figure de style est un procédé d’expression qui s’écarte de l’usage ordinaire de la langue visant à produire une impression, un effet particulier dans le but de convaincre ou de séduire son interlocuteur . 

Il existe plusieurs types: 

 Les figures d’analogie:( rapport de similitude entre deux éléments.)

 ➢ Les figures d’opposition:( confrontent deux termes de sens opposé.) 

 Les figures de substitution: (comportent deux termes substituables.) 

 Les figures d’insistance:(soulignent une idée, la renforcée.) 

➢ Les figures d’amplification: ( exagèrent l’expression.) 

➢ Les figures d’atténuation:( atténuent l’expression.)

 I. Les figures de l’analogie:

  -La comparaison 
  -La métaphore
  -La personnification
  -L’allégorie

  1.La comparaison 

  -Ce bébé(le comparé) est beau comme(le moyen de                     Comparaison) un ange(le comparant)
    On peut exprimer la comparaison par: (tel /semblable à/ainsi                 que/aussi que/pareil à/avoir l’air de…)

  2.La métaphore 

   -La vie (le comparé)est un éclair (le comparant).
   -Ce bébé (le comparé) est un ange (le comparant)             
   -Horloge(le comparé)Dieu sinistre, effrayant, impassible, 

   -Cette pluie de fer, de feu, d’acier, de sang(le comparant).    (Le comparé est implicite: (le bombardement.)

  3. La personnification

Les feuilles crient sous nos pas en automne. 
(crier est une caractéristique humaine attribué à un élément de la nature: les feuilles.)

  4.L’allégorie

Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ.
 C’est celle qui fauche (La mort)

II. Les figures de l’opposition

  1. L’antiphrase: Tu es arrivé à l’heure! Tu m’as laissé attendre deux heures ! Merci. ( c’est le contraire) 
  2. L’antithèse : Tu as choisi la vie et moi la mort. (Antigone) 
  3. L’oxymore : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. (Corneille.) 

III. Les figures de substitution

  • La métonymie:

La maison retomba dans le silence. (les habitants de la maison.)
▪ J’ai bu un verre: ( le contenant pour le contenu).
▪ J’ai lu un Molière: ( l’auteur par l’œuvre).
▪ Socrate a bu la mort : ( l’effet pour la cause).
▪ Croiser le fer: ( les épées): ( la matière pour l’objet.)

  • La synecdoque

▪ Il y a deux cents têtes dans ce théâtre. ( individus)

  • La périphrase

La ville lumière attire tous les ans des millions de touristes. (Paris)

IV. figures de l’insistance et de l’amplification 

1.L’anaphore 

▪ Au nom de l’espoir enterré,
  Au nom des larmes dans le noir, 
  Au nom des plaintes qui font rire,  (Paule Éluard)

2.L’énumération 

▪ Femme, moine, vieillards, tout était descendu. 

3.La gradation

Va, cours, vole et nous venge ( P. Corneille) (gradation ascendante) 

4.L’hyperbole

▪ Je meurs de faim. 
▪ Je crois que je pourrais rester dix mille ans sans parler. (Jean Paul Sartre).

V. Les figures de l’atténuation


  1. L’euphémisme:

-Elle a vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin. (Elle est morte) 
L’euphémisme consiste à atténuer l’expression brutale et douloureuse de la mort. 

  2.La litote

- Va, je ne te hais point. (Je t’aime tellement.) 
La litote consiste à dire moins pour suggérer plus.

voici le lien des exercices sur les figures de style:





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article épinglé

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations               Il est primordial  de rappeler que la violence en ...