google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0 français au lycée: tronc commun, 1ère/2ème A. bac, boîte à merveilles,: Analyse des 5 types de textes: narratif, descriptif, injonctif, explicatif, argumentatif google.com, pub-3973127691303297, DIRECT, f08c47fec0942fa0

annonce côté logo

dimanche 29 mai 2022

Analyse des 5 types de textes: narratif, descriptif, injonctif, explicatif, argumentatif

  

Analyse des 5 types de textes

texte narratif

5 types de textes:
  •  narratif,
  •  descriptif,
  •  injonctif, 
  • explicatif, 
  • argumentatif 

le texte narratif


J'étais enfant et je jouais près de la case de mon père. Je devais être très jeune encore : cinq ans, six ans peut-être. Ma mère était dans l'atelier, près de mon père, et leur voix me parvenait rassurante, tranquille, mêlée à celles des clients de la forge et au bruit de l'enclume. Brusquementj'interrompis de jouer, l'attention, toute mon attention, fut captée par un serpent qui rampait autour de la case, je m'approchai bientôt. Je ramassai un roseau qui traînait dans la cour et, à présent, j'enfonçai ce roseau dans la gueule de la bête. Le serpent ne se dérobait pas ; il prenait goût au jeu; il avala le roseau, il l'avala comme une proie. Il vint un moment où le roseau se trouva à peu près englouti, et où la gueule du reptile se trouva terriblement proche de mes doigts. Je riais, je n'avais pas peur du tout, et je crois bien que le serpent n'eût plus beaucoup tardé à m'enfoncer ses crochets dans les doigts si, à l'instant, Damany, l'un des apprentis, ne fût sorti de l'atelier. L'apprenti fit signe à mon père, et presque aussitôt je me sentis soulevé de terre. J'étais dans les bras d'un des amis de mon père. Un peu plus tardj'entendis ma mère m'avertir sévèrement de ne plus jamais recommencer un tel jeu. 
          Camara LAYE. In. L'enfant noir. Ed. Plon. Paris.1
       Le texte descriptif 

Moi j'aimais mon père. Je le trouvais très beau. La peau blanche légèrement dorée, la barbe noire, les lèvres rouge corail, les yeux profonds et sereins, tout en lui me plaisait. Mon père, il est vrai, parlait peu et priait beaucoup, mais ma mère parlait trop et ne priait pas assez. Elle était certes plus amusante, plus gaie. Ses yeux mobiles reflétaient une âme d'enfant. Malgré son teint d'ivoire, sa bouche généreuse, son nez court et bien fait, elle ne se piquait d'aucune coquetterie . Elle s'ingéniait à paraître plus vieille que son âge. A vingt-deux ans, elle se comportait comme une matrone mûrie par l'expérience.



le texte explicatif

Texte n°1:

l'immunité
En biologie et en médecine, l'immunité, est la capacité (naturelle ou acquise) d'un organisme à se défendre contre des substances étrangères et des agents infectieux (bactéries, virus, parasites).
C'est l'une des principales lignes de défenses biologiques. Elle est mobilisée pour combattre l'infection et les maladies infectieuses, ou toute intrusion biologique indésirable, tout en présentant une certaine tolérance immunologique (nécessaire pour éviter l'allergie et la maladie auto-immune et empêcher le rejet de l'embryon/fœtus par l'organisme de la mère).

Texte n°2

Séisme

Un tremblement de terre, ou séisme, résulte de la libération d'énergie accumulée par les déplacements et les frictions des différentes plaques de la croûte terrestre (phénomènes regroupés sous le nom de tectonique des plaques). La majorité d'entre eux n'est pas ressentie par les humains. Le cœur d'un tremblement de terre est appelé hypocentre. Il peut se trouver entre la surface et jusqu'à une profondeur de 700 km. On parle plus souvent de l'épicentre du séisme, qui est le point de la surface de la Terre qui se trouve à la verticale de l'hypocentre.



le texte injonctif

Texte n°1

Un médicament est un produit qui agit sur votre santé.  Respectez vigoureusement l'ordonnance de votre médecin et le mode d'emploi qu'il vous a prescrit. 

Suivez les conseils de votre pharmacien. N'arrêtez pas de votre propre initiative le traitement. 

(notice pharmaceutique)

Texte n°2 :  

Conseils pour réussir son examen du permis

Le jour de l’examen

Prenez une leçon de conduite avant l’examen : si vous êtes de nature stressée, prendre une dernière leçon de conduite le jour J peut vous permettre de mieux appréhender l’examen. En effet, une heure de conduite pourra vous permettre de revoir les manœuvres, de vous détendre au volant et d’être prêt pour le grand moment.

Prenez le temps de bien vous installer : vous y voilà, assis à côté de l’examinateur, c’est le grand moment. La première chose à faire, c’est de vous installer confortablement. Rappelez-vous les conseils de votre moniteur, réglez votre siège, vos rétroviseurs, bouclez votre ceinture… Et soufflez un bon coup. N’oubliez pas de vérifier que vos accompagnateurs ont bien attaché leur ceinture.

Appliquez le code de la route : ce n’est pas le moment de commettre une infraction au Code de la Route. N’oubliez donc pas de l’appliquer. Respecter les limitations, les distances de sécurité, n’oubliez pas de mettre vos clignotants avant de tourner…

Insistez sur les contrôles : le jour de l’examen, l’examinateur sera concentré sur votre conduite. Il est donc très important de lui montrer que vous maîtrisez parfaitement votre véhicule et que vous adoptez la bonne attitude au volant, et cela passe par les contrôles. N’oubliez pas d’exécuter des petits mouvements de tête à chaque contrôle direct, dans les rétroviseurs, et n’oubliez pas l’angle mort !

Montrez votre confiance en vous : pas question de conduire dangereusement, ou au-delà de la vitesse autorisée, mais pas question non plus de faire preuve d’excès de prudence. Ainsi, en adoptant une vitesse raisonnable et suffisante, vous montrerez à votre moniteur que vous avez confiance en vous et en votre conduite. N’ayez pas peur de l’accélérateur.

Visez les points bonus : comme vous le savez, deux points bonus sont accordés pour la courtoisie au volant et la conduite économique. Montrez votre bienveillance envers les autres conducteurs et appliquez les réflexes d’éco-conduite. À vous de mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher ces deux points supplémentaires !

Avec ces quelques conseils bien appliqués, l’obtention du fameux sésame sera un véritable jeu d’enfant! Enfin, n’oubliez pas d’être toujours prudent au volant et sur la route !

le texte argumentatif

Texte n°1

Il faudrait interdire l’usage du tabac car cette drogue cause de très graves maladies notamment des cancers de la gorge et des voies respiratoires. Le tabac contribue donc à l’accroissement du taux de mortalité et entraine des dépenses considérables pour la santé publique. Mais l’habitude de fumer est profondément ancrée chez les gens. D’autre part, les bénéfices que certains retirent de la vente des cigarettes sont très élevés. Par conséquent, il faudrait une transformation radicale des mentalités pour parvenir à l’élimination de ce fléau. 

Texte n°2

           AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA TÉLÉVISION....     

            La télévision est omniprésente. Pour les uns, elle représente la seule fenêtre ouverte sur le monde, selon les autres, elle constitue une grave menace pour notre culture. Les avantages et les inconvénients de cette petite boîte magique sont nombreux.
            Abordons en premier lieu les aspects positifs de la question.            
Tout d’abord, on peut dire que la télé nous évite le détour par le cinéma: on n'a pas besoin de se déplacer constamment pour voir un nouveau film. C'est le fameux "cinéma en pantoufles". Voir Rambo chez soi est pour certains le comble du confort.      
           Par ailleurs, on peut ajouter que le petit écran nous offre un passe-temps agréable, un divertissement, voire une détente après une longue journée de stress. Le téléspectateur doit fournir moins d'effort qu'à la lecture d'un livre par exemple. Suivre "Les Misérables" sur le petit écran fatigue moins les méninges que de se "taper" les 1500 pages de Victor Hugo chaque soir après le bureau.
           En outre, les médecins affirment que regarder la télé trop souvent nuit à la santé : les yeux en souffrent et le téléspectateur, immobile et se gavant de chips, de chocolat et autres produits à haute teneur en calories, risque de prendre du poids. Certains ne peuvent plus se passer de la télé, qui devient une vraie drogue dont ils sont dépendants. Lors d'une panne de courant ces personnes sont Littéralement "en manque". 

          Nous venons de voir que la télévision, telle qu'elle est de nos jours, présente bien plus de dangers que d'avantages. Il conviendrait de réduire la quantité de violence et d'augmenter le nombre d'émissions culturelles. En attendant, il faudrait conseiller aux gens, et surtout aux jeunes, de regarder la télé en évitant l'excès, avec esprit critique, et pas trop souvent. Il importe de consulter les programmes, d'opérer un choix préalable et de s'en tenir à ce choix, en évitant de zapper aveuglement pour regarder n'importe quoi.
           titre de conclusion, on peut dire que la télé c'est bien, mais qu'il faut aussi savoir l'éteindre. 
                        Source: Lycée Michel-Luxembourg


                             I. Le texte narratif:

       caractéristiques du texte narratif 

Dans cet article:
  • Définition du texte narratif
  • Comment identifier un texte narratif ?
  • La structure d’un récit 
  • Le point de vue dans un récit
  • L'ordre de la narration
  • Le rythme du récit

1. Définition

On reconnaît un texte narratif au fait qu’il rapporte, par la voix d’un 

narrateur à la première ou à la troisième personne, une histoire réelle

 ou fictive inscrite dans un contexte spatio-temporel comportant un 

état initial et un état final. Il se déroule dans l’ordre de la narration. 

Il peut s’agir d’un récit d’aventure, d’un récit historique, d’un récit

 merveilleux, etc.. Il est surtout caractéristique de trois genres : le roman, 

le conte et la nouvelle.

        Exemple : L’Enfant et la rivière, Henri Bosco

2. Comment identifier un texte narratif ?

Un texte narratif décrit un ensemble de faits qui s’enchaînent .

Il est caractérisé par :

  • Des verbes d’action et de mouvement qui indiquent la

progression de l’histoire qu’il raconte. La narration se

déroule en un temps donné et en un lieu précis.

  • Les compléments circonstanciels de lieu et de temps

      sont donc souvent employés pour définir le cadre de l’histoire 

      spatio-temporel de l’action .Le temps des verbes suffit parfois à        

      suggérer la durée.
  • Les temps du récit (le passé simple, l’imparfait et le présent

      de la narration qui permet d’actualiser des faits passés ).

Remarque : Lorsque les verbes d’un texte narratif sont

conjugués au passé simple, il s’agit d’un récit ; mais tout

récit n’est pas obligatoirement narré au passé simple.

3. La structure d’un récit :

Un récit fait appel à une situation qui évolue. Cette

transformation peut être plus ou moins codifié sous

la forme d’un découpage traditionnel, appelé schéma narratif.

On distingue :

  •  Une situation initiale qui informe sur le temps, le lieu,

les circonstances de l’action et présente les personnages ;

  • Un élément perturbateur (ou déclencheur) qui vient troubler

cette situation initiale; 

  • des péripéties: (ou action) qui sont une série de réactions à 
    cette perturbation;

  • un élément de résolution: une force équilibrante vient 
     stabiliser la transformation;

  • une situation finale qui clôt momentanément 
     ou définitivement le récit.

4. Le point de vue dans un récit :

  Pour rapporter une histoire, le narrateur peut se placer  à

l'extérieur de la scène, être interne ou omniscient . 

  • La focalisation externe: (Le narrateur est inférieur

au personnage): 
Le narrateur est témoin externe de l'histoire comme une

caméra qui nous enregistre que ce qui est visible et extérieur:

La narration est neutre et objective. 

  • La focalisation interne: (le narrateur= le personnage):

Si le narrateur rapporte la scène à travers les yeux d'un

personnage ( ou de lui-même s'il est impliqué dans l'histoire): 

    la narration est subjective. 

  • La focalisation zéro: (le narrateur est supérieur au 

personnage):
C'est le point de vue d'un narrateur qui sait tout sur les

personnages:  leur passé, leur présent et même leur avenir; 

       Son point de vue est omniscient. La narration est alors riche 

      en explications psychologiques et en détails sur les événements. 

Remarque: un texte peut  combiner différents points de vue. 

5.L'ordre de la narration: 

Le narrateur peut suivre l'ordre chronologique de l'histoire,

qui est l'ordre dans lequel les événements se suivent dans la 

réalité. il peut aussi les bouleverser en employant deux procédés: 

  • Le retour en arrière: il s'agit de rapporter les

événements qui se sont passés avant ce qu'on raconte . 
  • L'anticipation :  Annoncer des événements qui auront lieu plus tard .

6. Le rythme du récit:

 Le narrateur ne raconte jamais toute l'histoire: il peut résumer les événements 

peu importants (le résumé) , comme il peut les passer sous silence pour aller 

à l'essentiel (l'ellipse) ou encore il peut interrompre le récit pour décrire, 

expliquer ou commenter (la pause) .

Texte descriptif: Caractéristiques


Dans cet article:

  • Exemples du texte descriptif
  • Définition
  • Critères de reconnaissance

Le texte:

Moi j'aimais mon père. Je le trouvais très beau. La peau

blanche légèrement dorée, la barbe noire, les lèvres rouge

corail, les yeux profonds et sereins, tout en lui me plaisait.

Mon père, il est vrai, parlait peu et priait beaucoup, mais

ma mère parlait trop et ne priait pas assez. Elle était

certes plus amusante, plus gaie. Ses yeux mobiles

reflétaient une âme d'enfant. Malgré son teint d'ivoire,

sa bouche généreuse, son nez court et bien fait, elle

ne se piquait d'aucune coquetterie .

Elle s'ingéniait à paraître plus vieille que son âge.

A vingt-deux ans, elle se comportait comme une matrone

mûrie par l'expérience.

La Boîte à Merveilles, Ahmed Sefrioui

Texte2:

En haut de Zalagh,j’aperçois la capitale spirituelle du Maroc.

C’est La ville de FèsÀ gauche, je vois la médina avec ses

ruelles et ses maisons les unes à côté des autres. à droite,

j'observe La ville nouvelle avec ses boulevards et ces

immeubles un peu plus loin, de petites villas s’alignent et 

juste à côté se trouvent des bidonvilles qui donnent une

mauvaise impression  au touriste.  

I. Définition:

Décrire, c'est donner à voir, nommer et caractériser  une

personne, un objet ou un lieu. 

Une description est le plus souvent en arrêt dans le récit .

Elle sert  à faire percevoir au lecteur le cadre dans lequel se

déroule une action . 

II. Les Critères de reconnaissance:  


L'objet décrit: 

un lieu (texte2),  un animal, l'objet ou une personne (le portrait):  texte 1

les temps verbaux

l'imparfait (texte 1) ou le présent de vérité générale (texte2) .

l’ordre de la description

  • Du général  au détail ou le contraire (texte 1) . 

  • De l'extérieur vers l'intérieur ou l'inverse.

  • Du haut vers le bas ou l'inverse (texte de).

le point de vue

  • Objectif: l'observateur n'exprime pas ses sentiments (neutre):  texte2. 

  • Subjectif: l'observateur exprime son point de vue et ses sentiments: texte 1. 

vocabulaire de la description

  • les localisateurs ( en haut, loin, à droite. . .) 

  • Les noms (, barbe, la peau, les lèvres…) 

  • Les adjectifs (blanche, dorée, noir, rouge, corail, vieille, court,  amusant…) 

  • Les verbes de perception (apercevoir, voir, observer… ) 

  •  les verbes d'état (être, paraître…) 

  • Les adverbes: (légèrement, beaucoup, peu…) 

  • La comparaison: (elle se comportait comme une matrone mûrie par l'expérience .) 

  • Les subordonnées relatives: ( …à côté se trouvent des bidonvilles qui donnent une mauvaise impression aux touristes.)

fonction de la description

  • Donner une image précise sur:

  •  Les lieux (la ville de Fès: texte 2) 

  • Les objets ou les personnes décrits:  Le père (la peau blanche légèrement dorée, la barbe noir, les lèvres rouge corail: texte 1) pour permettre aux lecteurs de mieux comprendre le déroulement de l'action: 

  • Créer un sentiment , une impression, suggérer un caractère ou une situation: (moi j'aimais mon père .Je le trouvais très beau.) 

  • Défendre une thèse: dans ce cas  la description est au service de l'argumentation. 


  Analyse du texte argumentatif

Exemples

Texte n°1



Il faudrait interdire l’usage du tabac car cette drogue 
cause de très graves maladies notamment des cancers 
de la gorge et des voies respiratoires. Le tabac 
contribue donc à l’accroissement du taux de mortalité 
et entraine des dépenses considérables pour la santé 
publique. Mais l’habitude de fumer est profondément 
ancrée chez les gens. D’autre part, les bénéfices 
que certains retirent de la vente des cigarettes 
sont très élevés. Par conséquent, il faudrait une 
transformation radicale des mentalités pour parvenir 
à l’élimination de ce fléau. 


 


Texte n°2

   AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA TÉLÉVISION....     

         La télévision est omniprésente. Pour les uns, elle 
représente la seule fenêtre ouverte sur le monde, selon 
les autres, elle constitue une grave menace pour notre 
culture. Les avantages et les inconvénients de cette 
petite boîte magique sont nombreux.
            Abordons en premier lieu les aspects positifs de 
la question. Tout d’abord, on peut dire que la télé nous 
évite le détour par le cinéma: on n'a pas besoin de se 
déplacer constamment pour voir un nouveau film. 
C'est le fameux "cinéma en pantoufles". Voir Rambo
 chez soi est pour certains le comble du confort.      
           Par ailleurs, on peut ajouter que le petit écran 
nous offre un passe-temps agréable, un divertissement,
 voire une détente après une longue journée de stress. 
Le téléspectateur doit fournir moins d'effort qu'à la 
lecture d'un livre par exemple. Suivre "Les Misérables" 
sur le petit écran fatigue moins les méninges que de 
se "taper" les 1500 pages de Victor Hugo chaque soir 
après le bureau.
           En outre, les médecins affirment que regarder 
la télé trop souvent nuit à la santé : les yeux en 
souffrent et le téléspectateur, immobile et se gavant 
de chips, de chocolat et autres produits à haute teneur 
en calories, risque de prendre du poids. Certains ne 
peuvent plus se passer de la télé, qui devient une 
vraie drogue dont ils sont dépendants. Lors d'une 
panne de courant ces personnes sont Littéralement "
en manque". 

          Nous venons de voir que la télévision, 
telle qu'elle est de nos jours, présente bien plus de 
dangers que d'avantages. Il conviendrait de réduire 
la quantité de violence et d'augmenter le nombre 
d'émissions culturelles. En attendant, il faudrait 
conseiller aux gens, et surtout aux jeunes, de 
regarder la télé en évitant l'excès, avec esprit 
critique, et pas trop souvent. Il importe de consulter 
les programmes, d'opérer un choix préalable et de 
s'en tenir à ce choix, en évitant de zapper aveuglement 
pour regarder n'importe quoi.
           titre de conclusion, on peut dire que la télé 
c'est bien, mais qu'il faut aussi savoir l'éteindre. 
                        Source: Lycée Michel-Luxembourg

I- Définition: 

Argumenter c'est défendre une idée : La thèse, ou réfuter 
une autre pour convaincre ou persuader un interlocuteur 
à l’aide d’arguments renforcés par des exemples afin de le 
faire changer d'avis. 

II-les fonctions:

Le texte argumentatif cherche à: 

  • convaincre son destinataire en s’adressant à son 
     intelligence  pour lui démontrer la justesse et la 

     supériorité de la thèse qu’il défend. 
  •  persuader son destinataire en touchant son affectivité. 
  • ridiculiser l’adversaire sans essayer de gagner son 
    adhésion: c’est la fonction polémique.

III-Les caractéristiques du texte argumentatif


Temps verbal

Énonciation:

Le présent de l’indicatif (passé 

composé ou futur)


‘Je’, ‘nous’, ‘on’, ‘il faut’ ‘tu’, ‘vous ’, 

‘fausses questions’. 

Thèse défendue:

Il faudrait interdire l’usage du tabac.

Arguments:

-cette drogue cause de très graves 
 maladies.
-Le tabac contribue donc à 
l’accroissement du taux de 
 mortalité.
-entraine des dépenses 
considérables pour la santé 
publique. 

Exemples:

-les cancers de la gorge et des voies 

respiratoires.

Contre-arguments:

-l’habitude de fumer est 
profondément ancrée chez les gens. 
-les bénéfices que certains retirent 
de la vente des cigarettes sont 
très élevés.

Conclusion


il faudrait une transformation 

 radicale des mentalités pour 

parvenir à l’élimination de 

ce fléau.



IV-Les formes du raisonnements

(l'enchaînement et l’organisation de divers arguments selon des principes 

logiques pour aboutir à une conclusion.)


inductif:

 A partir d'une idée générale on aboutit à une conséquence particulière.

déductif: 

A partir d'un fait particulier, on aboutit à une loi générale.

analogique:

Il est basé sur la comparaison de la thèse par une situation semblable 

pour mieux la défendre.

concessif: 

Il s’agit d’admettre partiellement la thèse adverse puis s’y opposer.

Critique:

Le locuteur critique ou réfute la thèse de son adversaire


Les organisateurs textuels


Introduire: D’abord, avant tout, en premier lieu, avant tout…
Additionner: Et, de plus, d’ailleurs, aussi, en plus, en outre,
 de surcroît, par ailleurs,…
Énumérer: D’abord, ensuite, enfin, Non seulement…mais encore.
D’une part…d’autre part.
Expliquer: C’est-à-dire, en d’autres termes, autrement dit…
Introduire un exemple: Par exemple, à titre d’exemple, notamment, 
comme, c’est le cas de …
Marquer la transition: Pour ce qui est de,  à pro pos de, quant à, 
relativement à…

Les connecteurs logiques


La cause
Car, parce que, à cause de, en effet, puisque, grâce à, vue que, en raison
 de, vu que…
La conséquence
Alors, ainsi, donc, c’est pourquoi, par conséquent, en conséquence, 
pour cette raison, d’où…
L’opposition
Mais, or, cependant, par contre, par contre, toutefois, en revanche, 
néanmoins
La concession
Malgré, même si, bien que, quoique, en dépit de, certes…mais…
Le but
Pour, dans le but de, afin de, dans l’intention de, pour que…
La conclusion
Finalement, enfin, en dernier lieu, enfin de compte, ainsi, en guise de 
conclusion, en somme, en définitive, pour conclusion…
La condition
Si, dans le cas où, au cas où, à condition de, à condition que…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article épinglé

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations

La Violence dans l'Enseignement : Causes, Conséquences et Limitations               Il est primordial  de rappeler que la violence en ...