annonce côté logo

vendredi 31 décembre 2021

Analyse chapitre II Dernier jour d’un condamné VICTOR HUGO




Analyse chapitre II extrait 2 Dernier jour d’un condamné  

I-Situation de l'extrait 

Depuis cinq semaines à Bicêtre, le prisonnier fait un flash-back pour revenir sur les trois jours de son procès et surtout le moment de la proclamation de sa condamnation à mort. 

Il-La proclamation du verdict 

L'annonce indirecte est assurée par le cri de la foule qui annonce la peine de mort :<<Condamné à mort ! Dit la foule>>. 
Réaction du condamné 
-Une sueur froide sortit de tous mes membres, je m'appuyai sur le mûr pour ne pas tomber. 
-Ma langue resta coller à mon palais. 
-Rien ne me vint. 
-L'haleine me manqua. 
-Ivre et stupéfait. 
-Une révolution venue de se faire en moi. 

-Le condamné empêche l'avocat qui cherchait à atténuer sa sentence de la peine de mort aux travaux forcés à perpétuité. 

III-La rupture avec le monde des vivants 

La confirmation de la sentence introduit le condamné dans une rupture avec le monde des vivants, il n'appartient plus au monde ordinaire :<<Maintenant, je distinguais clairement comme une clôture entre le monde et moi >>. 

<< Rien ne me paraissais plus sous le même aspect qu'au paravent>>. 

IV- Le transfert à Bicêtre 

La foule détestable par le condamné se paraissait déjà sur son passage où une noire et sale voiture l'attendait pour le transférer à Bicêtre. Il lui reste six semaines avant qu'il ne soit exécuté. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire